ce blog a pour but de relever et d'analyser des relations interculturelles dans différents domaines et tout d'abord de s'interesser à l'interculturel en général

27 novembre 2005

Interculturalité...d'actualité vu par Sarahh

J'ai choisi de vous présenter le blog "l'intercultarité au quotidien".
Ce blog est très proche du mien et l'interculturalité est quelque chose qui me touche plus particulièrement.
Ce blog présente des situations et exemples concrêts qui, je trouve, illustrent parfaitement le cours "interaction et situation de travail" de Madame Béal à l'univerité Montpellier 3.(Voir l'article "Sofia travaille en France"). Il traite aussi d'actualité liés aux problèmes interculturels.

Sommet de l'information-Tunis

Il s'est déroulé il y a peu de temps le sommet mondial sur la société de l'information, sommet qui s'est déroulé en deux phases, une première à Genève en 2003 et une seconde il y a deux semaines à Tunis.
Je me suis intéressé aux diverses interventions des hommes "d'états" de différents pays afin de voir ce qu'il s'était dit et s'il y avait des rapports avec le sujet de mon blog.



Je me suis particulièrement arrêté sur l'intervention M. Huang Ju, représentant la Chine à ce sommet (il est vice premier ministre du conseil des affaires d'état de la république populaire de Chine). Pour lui, accélérer la construction de la société de l’information est un choix logique et une tâche commune à tous les pays du monde. L'informatisation désormais amène d'immenses changements économiques et sociaux dans le monde. Les réseaux informatiques modernes dépassent aujourd'hui les frontières pour s'étendre et se développer dans le monde entier. Ceci permet de créer des liens économiques plus forts entre des habitants de différentes régions et aussi par conséquent de garantir toujours davantage d'échanges culturels.
Au cours de ce sommet, cet orateur a fait part de ces réflexions, dont un point qui m'a interpellé: "Respecter pleinement la différence entre les régimes sociaux des États et la diversité de leurs cultures, un principe fondamental pour la promotion de la société de l’information". Il faut que les différents pays s’inspirent les uns des autres tout en recherchant des terrains d’entente au-delà des divergences, mettre de côté les différences et faire valoir avant tout les droits de l'Homme et garantir la liberté d'expression, c'est ainsi en étant à côté les uns des autres, solidaires et non dans un système de hiérarchisation que le développement de la société de l'information sera assuré. Ces échanges interculturels de plus en plus présents de nos jours et avançant à une vitesse grand V grâce à l'informatisation doivent être une source d'avancée et une aide pour le monde entier et ne pas créer de conflits, permettre aux uns et aux autres d'être étroitement liés, solidaires, et de se respecter.

25 novembre 2005

"double culture": avantage et/ou inconvénient?



Cette année 2005 est ma treizième année passée en France. Ce qui représente la moitié de mon existence. J'ai grandit et je suis allé à l'école au Maroc. Au Maroc puis en France, j'ai appris certaines valeurs culturelles et citoyennes...

Aujourd'hui, j'essai de faire un bilan. Je suis fier de mes origines et de ma culture bérbère, mais aussi très respectueux des lois et valeurs républicaines de ma terre d'accueuil. Cette "double- culture" constitue forcément une richesse sur le plan personnel mais j'estime et je constate qu'elle me déssert. En France, j'ai l'impression que l'on me verra et considérera jamais comme un français à part entière. De retour dans mon pays d'origine, chaque été le scénario inverse se produit toujours. Pour les marocains, je suis un français sauf dans mon village natal où tout les habitants me connaîssent.

L'été dernier, je suis parti à Marrakech lors d'un voyage organisé dont la majorité sont des français. Il se trouve que je suis passé inaperçu au milieu de tous ces touristes à ma grande surprise. Et tous les locaux que j'ai rencontré se sont adressé à moi en français et deux ou trois personnes seulement m'ont demandé si j'avais des origines marocaines. A croire que les immigrés n'ont leur place nul part.

23 novembre 2005

Prévisions nocturnes!!!!!!!!!!

22 novembre 2005

Opinion sur les événements de Mariam Tahiri

Les cultures se différencient selon les sociétés, voir à l’intérieurd’une même société, cette diversité des cultures conduit très souvent à desattitudes opposés ; l’ethnocentrisme qui consiste à juger une culture à partir de ces propres valeur ; c'est-à-dire l’estimer inférieur ou méprisable ce qui aboutis dans la plupart des cas au racisme et au rejet de la culture de l’autre.
Ces attitudes, on les voit clairement dans les pays accueillants les émigrants, ces derniers face à une culture et une mentalité occidentale se trouvent perdus ; alors soit ils cèdent au processus d’accumulation c'est-à-dire accepter intégralement la culture du pays d’accueil et voir disparaître sa culture d’origine soit ils se défendent en rejetant la culture de l’autre et en réaffirmant leur culture d’origine.
Bien évidement les deux cas sont extrêmes, ni l’un ni l’autre est réussi; dans le cas d’acculturation l’émigré vit un conflit intérieur de plus qu’il est refusé par l’autre qui voit toujours en lui le sud sous-développé. Egalement pour le deuxième cas, celui de la contre-acculturation l’émigré ne peut pas s’intégrer socialement car il veut vivre sa culture d’origine hors de son contexte culturelle qui est son pays natal, ce qui est impossiblebien sûr.
En définitif, je dis que les actes de violence que vit la France aujourd’hui sont la concrétisation idéale de ces conflits entre cultures ou interculturelle en d’autres thèmes.

18 novembre 2005

site étranger



Après maintes tentatives pour trouver un site exclusivement en langue étrangère; je voulais trouver un site en langue arabe et je me suis rendu compte de la difficulté que ça m'a occasionné. J'ai tout d'abord cherché ces sites là par un moteur de recherche (google) mais je n'ai obtenu que des sites arabes mais en langue française ou anglaise. J'ai donc décidé de chercher et d'utiliser un moteur de recherche arabe mais le résultat fut le même.
au bout de plusieurs tentatives, j'ai eu l'idée de consulter des sites gouvernementaux. En effet, je me suis attaché à trouver les sites des ministères de l'éducation des pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Je me suis aperçu que la plupart des sites étaient en langue arabe, plusieurs aussi en anglais et seulement deux en français. A noter que pour le site de l'Enseignement supérieur en Tunisie, le site est disponible dans ces trois langues, il suffit de cliquer sur la langue de son choix.

Moteur de recherche arabe: http://www.arab.de/moteurs-recherche-arabes.html
Sites des ministères de l'éducation:
- en Arabie Saoudite (arabe):
http://www.moe.gov.sa/openshare/moe/index.htm
- au Koweit (arabe): http://www.moe.edu.kw/
- au Qatar (anglais): http://www.qatar.net.qa/usefulsites.htm
- en Tunisie (anglais, arabe, français): http://www.mes.tn/

02 novembre 2005

Chico ou le stéréotype même


C’est l’exemple qui illustre bien la spécificité culturelle d’un stéréotype. Un opérateur français de téléphonie mobile a adopté pour ses campagnes publicitaires en télévision, un personnage un peu efféminé, et présentant donc une orientation sexuelle également indéfinie, de peau blanche avec une énorme chevelure africaine et les yeux clairs, qui danse tout le temps et parle avec un drôle d’accent. Le succès de ce personnage est impressionnant, il est devenu célèbre chez les jeunes et ce qui est d'autant plus impressionnant c'est qu'il est devenu célèbre indépendamment de la campagne qui l'a lancé. Si vous demandez à n’importe quel jeune Français de quelle nationalité est Chico (ce personnage), ils répondent tous sans hésiter et en rigolant, qu’il est brésilien. Or, les Brésiliens qui vivent en France (et les autres), qui ont vu le personnage, ne comprennent pas pourquoi il est si évident de conclure que Chico soit brésilien.
Ils ne se sentent pas proches de lui.
Interrogés sur la nationalité du personnage, des individus issus d’autres cultures ont également eu du mal à tout de suite associer Chico à cette image de Brésilien. Cela veut dire tout simplement qu’ils ne partagent pas la même image du Brésilien que les Français. Ces derniers n’ont pas réalisé jusqu’alors que cette image du Brésilien incarné par Chico n'est pas universelle ou partagée par les autres.
Les stéréotypes ont des caractéristiques et des fonctions. Ils sont partagés par l’ensemble des individus, sont bien ancrés dans l’inconscient collectif, figés, atemporels et jamais mis en question. La principale fonction du stéréotype, c’est de protéger l’identité des individus, individuellement et en tant que membre d’un groupe, dans des situations menaçantes, changeantes, déstabilisantes : par conséquent lors d’un choc culturel.
Les stéréotypes visent les principales caractéristiques physiques et comportementales de l’Autre qui nous paraissent bizarres, intéressantes, différentes : la joie de Chico. La majeure partie du temps, les stéréotypes ne sont pas durables au cours d’une relation interculturelle, ni dangereux, et une fois reconnus comme tels, peuvent devenir des caricatures et être drôles. Cependant, des problèmes peuvent apparaître quand les stéréotypes sont universellement pris au sérieux, comme des vérités absolues et incontestables. Cette attitude peut engendrer de véritables hécatombes comme la tragédie des Juifs lors de la deuxième guerre mondiale, ou le génocide au Rwanda en 1994.

28 octobre 2005

Les pièges interculturels

Toute démarche interculturelle est un enjeu délicat, rempli de pièges du début à la fin. L’individu qui l’entreprend doit être constamment sur ses gardes.
Contrairement à ce que l’on peut penser, les pièges ne se limitent pas aux phases d’approche et aux premiers mois de la relation : ils sont permanents, récurrents et s’étalent tout au long du processus.
Le premier piège et le plus célèbre est celui des stéréotypes et des préjugés, mais il y en a d’autres dont les dégâts ne sont pas moindres. Selon l’étymologie, le mot « stéréotype » vient du grec stereos qui veut dire "dur, solide" et typos qui veut dire : "gravure, modèle".
Les stéréotypes c’est en gros la tendance à la schématisation. Ces stéréotypes reposent sur des traits considérés comme étant caractéristiques d’un groupe de personnes déterminé. Cela peut être des valeurs, attitudes, croyances, comportements qu’on prête à ce groupe. Ces préjugés et stéréotypes faussent le calcul interprétatif pour des rencontres futures.
Malgré le risque qu’ils représentent, les stéréotypes sont un mal nécessaire : ce sont eux qui permettront l’ajustement du regard de deux partenaires sur leurs cultures respectives dans un deuxième stade.
Dans un prochain billet, je vous ferai part d'un exemple de stéréotypes.